Site National

Section BEJUNE

Fermer La section

Fermer Programme politique

Fermer Adhésion

Fermer Communiqués

Fermer Elections fédérales

Fermer Initiative Fédérale

Fermer Livre "La nouvelle GauCHe"

Fermer Votations fédérales

Dossiers

Fermer Medias

Fermer Papiers de contribution

Fermer Communiqués

Fermer Pétitions

La gauche combative


POP NE


solidaritéS NE

 
POP JU

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
10 Abonnés
Papiers de contribution - Groupe de travail "Santé publique" N°1

Privation de la santé publique, les assurances vous soignent, ça va faire mal...


Le groupe de travail « santé publique » de La Gauche Arc jurassien BE-JU-NE prend position sur la privatisation des hôpitaux en Suisse, qui ne seront plus financés dès janvier 2012, les caisses maladies leurs achèteront des prestations. Cette marchandisation de la santé publique instaure une médecine de classe à deux vitesses.

La mise en concurrence des hôpitaux voulue par les assureurs est mise en place par leurs marionnettes sous la Coupole fédérale, elle aura des conséquences catastrophiques pour les usagers. Les assurances draguent les élus siégeant dans ces commissions, pouvant gagner jusqu’à 70'000.- Fr par année en siégeant dans un conseil d’administration de caisse maladie, et pour quelques séances. Bref, on achète les politiciens pour les faire « voter juste », c’est un déni de démocratie et un abus insupportable pour les électeurs.

Nous refusons l’idée saugrenue qui se répand dangereusement du mélange de population des patient physiques et psychiatriques, jusqu’ici toutes les expériences connues en Europe ont été un fiasco total (augmentation du « niveau de médication » dans le secteur psychiatrique, et des angoisses des patients accueillis en physique). Nous refusons l’imposition en psychiatrie de concepts préparés «hors sol» par quelques grattes papiers au service des actionnaires des assurances, provoquant un retour en arrière considérable. Nous assistons maintenant à la restauration d’une approche psychiatrique normative, répressive et aliéniste (à quand le retour des électrochocs ?).

En matière de formation de soins, l’abandon de spécificités du métier d’infirmier conduit à une baisse de qualité de prestation. Demain, sachant que tous les gestes qui ne rapportent pas de manière directe et quantifiable seront bannis des hôpitaux recherchant des prestations le moins cher possible, on pourra imaginer des services entiers ou seule une ou deux personnes auront les qualifications nécessaires pour accomplir leur mission. Pour le reste, avec cette concurrence acharnée, on embauchera au rabais des personnes moins qualifiées, et les soins le seront aussi. Et ceci même si l’on sait très bien qu’à la fin de l’exercice, un patient soigné au rabais coûtera à terme bien plus cher, multipliant les rechutes, la dimension humaine mise de côté, les convalescences vont s’allonger.

Partant d’un exemple régional, La Gauche veut le maintien de subsides sur l’ensemble du canton de Berne avantageant clairement les hôpitaux publics au détriment des cliniques privées, c’est indispensable pour préserver la qualité des soins, mais ce n’est pas gagné. On distingue les premiers symptômes visibles au travers des discours ubuesques de M. Philippe Perrenoud, ministre de la santé, qui face à un hôpital du Jura bernois dans les chiffres noirs, laisse présager un futur démantèlement possible, qui le manipule ? Est-il l’élu des citoyens ?

Sachant que la santé publique est déjà dans les mains de politiciens achetés par les caisses maladies, nos investigations pour savoir si la santé suisse était déjà dans les mains du Boston Consulting Group ne sont pas rassurantes. Ce groupe possède déjà deux bureaux en Suisse, et il distille ses « bons conseils » dans le monde entier (plus de 8000 employés). Le BCG a notamment été le conseiller de la restructuration de France Télécoms, avec la vague de suicides que l’on connaît, ceci pour donner le ton. En matière de santé publique, les conseils du BCG permettent des démantèlements dramatiques « à l’américaine », plus la prolifération des vaccins inutiles vendus par les « experts » de l’O.M.S. Cependant, il est très important de savoir que les cantons resterons libres de décider ce qui sera subventionné et pas, et à quelle hauteur, et c’est bien là que nous attendons notre ministre de la santé, pour voir si il privilégie le privé au détriment du public, mais à l’écouter débiter des inepties incroyables et tenter de se cacher derrière une soi-disant incontournable loi venant d’en haut, il y a de quoi se faire du souci.

Avec une droite néo-libérale offensive, et une gauche caviar qui collabore et joue les « idiots utiles », notamment avec ses projets d’inspecteurs sociaux, les syndicats brillent par leur silence assourdissant.  Les hôpitaux publics n’appartiennent ni à M. Burkalter, ni à M. Perrenoud, ils sont financés par les impôts versés par la population, y compris celle des campagnes. Les personnels hospitaliers doivent se mobiliser et mobiliser la population sur ces problématiques, avant qu’il ne soit trop tard et que la privatisation de la santé soit pleinement effective, car c’est bien la population qui sera victime de ses démantèlements. La Gauche refuse aussi la suppression de l’AI pour les personnes psychotiques et pour les fibromyalgiques, le payement des repas par les personnes hospitalisées, et le non remboursement des lunettes médicales, premiers jalons posés nous donnant un avant goût de ce qui nous attend.

Nous savons bien que ce combat sera acharné, que les moyens de lutte sont disproportionnés, mais nous sommes prêts à le mener, et vous ? La Gauche s’engage déjà avec son référendum cantonal sur la nouvelle mouture ignoble de l’aide sociale votée par Grand conseil bernois, en signant et votant ce référendum, la population à déjà la possibilité démocratique de donner le premier signal important pour dire qu’elle n’es plus dupe de ces politiques libérales crasses, enrichissant un poignée d’actionnaires de caisses maladies et quelques politiciens véreux au détriment de toute la population.

 

GSP-LG (groupe santé publique La Gauche), le 25 février 2011


Date de création : 13/03/2011 @ 09:20
Dernière modification : 13/03/2011 @ 09:25
Catégorie : Papiers de contribution


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Agenda La Gauche
Zone Membre

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 22 membres


Connectés :

( personne )
Groupe Facebook
Sondage
La Gauche BEJUNE organise son propre 1er Mai cette année, car nous ne voulons pas aller applaudir le Conseiller fédéral Alain Berset, et ne voulons pas plus aller perturber la manifestation officielle, préférant faire une autre manifestation, pensez-vous que c'est une bonne idée?
 
Oui
Plutôt favorable
Plutôt défavorable
Non
Résultats
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

^ Haut ^