Site National

Section BEJUNE

Fermer La section

Fermer Programme politique

Fermer Adhésion

Fermer Communiqués

Fermer Elections fédérales

Fermer Initiative Fédérale

Fermer Livre "La nouvelle GauCHe"

Fermer Votations fédérales

Dossiers

Fermer Medias

Fermer Papiers de contribution

Fermer Communiqués

Fermer Pétitions

La gauche combative


POP NE


solidaritéS NE

 
POP JU

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
10 Abonnés
Programme politique - Revendications des militant-e-s


La Gauche déclare que chaque personne résidant sur le territoire suisse a le droit à une vie décente, dans une société solidaire lui garantissant de pouvoir faire valoir ses droits fondamentaux.
 

Droit à la citoyenneté sur demande pour toute personne née sur le territoire (droit de sol).
Droit de vote et d’éligibilité des étrangères et étrangers dès 5 ans de résidence en Suisse.
Aménagement sur le plan national d’un système électoral permettant aux minorités d’être représentées politiquement sur le plan communal, cantonal et fédéral.
Droit démocratique à la formation, stop à la marchandisation et à la privatisation de la formation.
Gratuité des études, de l’école primaire à l’université.
Bourses d’étude et d’apprentissage nationales, tenant compte du coût de la vie du lieu des études.
Egalité femmes/hommes pour les salaires, poursuite automatique des entreprises fautives.
Congé parental de 6 mois aménageable au libre choix des parents.
Accès et financement à une crèche ou d’autres modes de garde pour tous, adaptés aux âges des enfants.
Revenu citoyen minimum obligatoire pour toutes les personnes résidant en Suisse.
Salaire minimum national à 3500.- frs nets plus 13ème salaire.
Possibilité de salaires minimum supérieurs dans les cantons. (réf. 2010)
Renforcement de l’AI avec une augmentation des cotisations paritaires.
Renforcement de l’AVS qui doit garantir une vie décente, comme l’exige la constitution, rente de 3’000.- frs minimum à 5’000.- maximum. (réf. 2010)

 

Rien ne se jette, rien ne se perd, tout doit être transformable : La Gauche veut un changement en profondeur du système de production. Elle déclare qu’il faut déconstruire cette croyance où l’homme est au service d’une logique productiviste et de profits. La Gauche refuse que l’écologie soit un privilège de classe sociale, mais doit être accessible à toutes et tous.
 

Un changement de paradigme fondamental doit avoir pour ancrage de départ une vision critique sur la croissance de la société de production.
Abandon du nucléaire, suppression immédiate de tout nouvel investissement dans ce domaine.
Interdiction des OGM dans l’agriculture.
Développement des transports publics et mesures incitatives fortes pour tout le réseau national.
Gestion écologique du patrimoine par des mesures encourageant le développement d’une agriculture de proximité et d’entreprises à production durable.

Adoption d’un «plan climat» fédéral visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, avec pour but moins 40% d’ici à 2020.
Pour des logements d’intérêt social, imposition d’un prix public du terrain agricole déclassé.

 

La Gauche demande une répartition équitable des richesses du pays, favorisant l’imposition directe et progressive.
 

Favoriser l’imposition directe et progressive et diminution des taxes indirectes.
Fin des forfaits fiscaux en Suisse.
Impôt fédéral sur les successions à partir d’un certain montant à définir, pour ne pas empêcher les reprises de PME. Différence fiscale cantonale réglementée, avec une égalité de traitement nationale pour tous les hauts salaires et les grandes fortunes.
Taxe sur les transactions financières, redistribuée pour des aides citoyennes.
Abolition du secret bancaire dans le domaine fiscal.
Mise en place de mesures pour lutter contre le surendettement.

 

Nous voulons développer une société plus solidaire, une société où les besoins et services fondamentaux sont contrôlés démocratiquement.
 

Services publics contrôlés démocratiquement : santé, formation, énergie, transport, communication, eau, électricité, police.
Encouragement et facilitation pour la mise en œuvre de coopératives, en particulier dans le monde ouvrier, agricole et dans l’habitat.

Démocratie au sein des entreprises : instauration d’un droit de regard et d’intervention des travailleurs et travailleuses sur la marche de leur entreprise; élection démocratique de représentants des travailleurs et travailleuses dans les entreprises privées et publiques, y compris dans les instances dirigeantes ; reconnaissance de la section syndicale dans les entreprises avec interdiction de licenciement des représentants syndicaux, hormis faute grave.

Rapports de travail basés sur une logique du partage du travail avec une diminution du temps de travail hebdomadaire progressive et par secteurs, stimulations de l’Etat pour favoriser ces diminutions.
Salaire maximum ne pouvant pas excéder 12x le salaire minimum national, toute forme de rémunération comprise (bonus, primes, autres...).

Interdiction de licenciements économiques aux entreprises réalisant des bénéfices.
Caisse maladie unique publique et solidaire, incluant les soins dentaires de base.
Mise en œuvre d’une loi constitutionnelle garantissant que la santé est un bien public, restriction des bénéfices de l’industrie pharmaceutique en fixant des règles où la solidarité prime sur le profit.
Développement des services de microcrédit sans but lucratif, par exemple pour la création de nouvelles entreprises. Conditionnement de toute aide publique à des entreprises à une prise de participation et un droit de regard des collectivités publiques, proportionnelles à la hauteur de leur engagement.
Amorçage d’un processus pour l’abolition de l’armée suisse.
Reconversion civile progressive des entreprises produisant du matériel militaire, visant à terme l’interdiction de toute production militaire et de toute forme de lien avec cette production en Suisse.


Date de création : 05/12/2010 @ 14:49
Dernière modification : 13/03/2011 @ 09:11
Catégorie : Programme politique


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Agenda La Gauche
Zone Membre

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 22 membres


Connectés :

( personne )
Groupe Facebook
Sondage
La Gauche BEJUNE organise son propre 1er Mai cette année, car nous ne voulons pas aller applaudir le Conseiller fédéral Alain Berset, et ne voulons pas plus aller perturber la manifestation officielle, préférant faire une autre manifestation, pensez-vous que c'est une bonne idée?
 
Oui
Plutôt favorable
Plutôt défavorable
Non
Résultats
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

^ Haut ^